Essaouira randonnée Essaouira : une culture, une histoire...

Maroc Essaouira L'histoire d'Essaouira commence au VIIe siècle av J.C. Les Phéniciens faisaient escale dans l´île de Mogador lorsqu´ils descendaient vers l'Afrique noire. Une poterie, retrouvée sur l’île d’Essaouira et signée du nom de l’amiral carthaginois Magon, atteste la présence des Carthaginois autour de la cité vers 630 avant J-C. La plus importante de ces îles sera habitée de façon permanente pour la première fois par les romains à partir de la fin du Ièr siècle avant J-C. Le roi de Mauritanie, Juba II, y installe un établissement pour extraire la pourpre, ce précieux mollusque qui leur procurait la fameuse couleur pourpre dont ils teignaient leurs toges. Ce même colorant donnera son nom aux îles Purpuraires au large d'Essaouira.

A partir du Xème siècle, dans le port d'Essaouira transitaient toutes les marchandises produites dans la province du Souss et dans tout le sud marocain. Au XIVème siècle, Amogdoul devient Mogdoura pour les Portugais qui s'y installèrent. Ils firent de la cité un important comptoir commercial. En 1506, ils y construisent un petit port et plusieurs fortins. Ce qui allait conférer à la ville sa configuration spécifique. Une forteresse tellement utile qui atténuait son caractère vulnérable en raison de sa trop grande exposition. Les Portugais encouragèrent à l’époque l’exploitation intensive de la canne à sucre. Transformée par les Espagnols en Mogadour les Français lui donneront le nom de Mogador.

L'histoire de la médina

La construction de la ville commence en 1760 pour se terminer en 1765, à la demande de son fondateur, le sultan Mohamed Ben Abdellah qui en confie le plan à un célèbre architecte français, Théodore Cornut. Le tracé parfait des remparts vaudra à la ville son nom actuel d’Essaouira, qui signifie «la Bien-Dessinée»

Fonctionnaires du makhzen, commerçants européens, berbères et montagnards de l’arrière-pays, propriétaires des esclaves de l’Afrique noir, bijoutiers juifs se rencontraient pour nouer des relations d’affaires. C’est sans doute à ses rencontres commerciales et culturelles qu’Essaouira doit son charme mythique. Le petit port d'Essaouira deviendra plus tard une véritable base navale.
L’ancienne médina était cernée par les portes qui protégeaient la ville et qui étaient fermées après le coucher du soleil. La Kasbah est le plus ancien quartier de la cité. C'était le quartier résidentiel du Makhzen constitué des dirigeants de la ville. On y accédait par la porte « Bab Sbaâ » en la longeant vers le nord on trouve « Bab Doukala » et à l’Est de cette dernière « Bab Marrakech » donne sur les nouveaux quartiers à la limite des durs.

Essaouira médina Le nord de la Kasbah était occupé par les consuls. Le sultan aavait fait bâtir une maison pour chacun d’eux. La Médina d'Essaouira, véritable joyau, classée aujourd’hui patrimoine mondiale de l’UNESCO, grouille de badauds, de pêcheurs, de commerçants et d’artisans auxquels viennent se mêler des artistes du monde entiers.
Puis la Kasbah, le plus vieux quartier de la ville auquel on accède par les superbes portes qui balisent la ville comme «Bab Sbaâ», au nord, «Bab Doukaka, à l’est, et «Bab Marrakech». Le bastion de cette dernière a été transformé en galerie d’art, la plus importante du royaume. Grâce à sa surface d’exposition et d’accrochage, il fait cinq fois la galerie de Bab Doukala de Marrakech et quatre fois celle de Bab Rouah de Rabat.
Sur le front de la mer, apparait la majestueuse sqala avec son esplanade circulaire et ses canons tournés vers l’océan. En déambulant dans la rue, dans les souks qui entourent la tour de l'Horloge, vous verrez les ateliers des marqueteurs et des ébénistes installés dans les anciennes casemates. Ils travaillent surtout le bois de thuya avec une précision multiséculaire.

Argan à Essaouira:


Autre spécificité de la ville, les ressources naturelles dont regorge son arrière pays, mais surtout, l’arganier, un arbre unique au monde (ne pousse que dans cette région du monde) qui s’adapte aux conditions climatiques locales et qui donne un fruit à base duquel on fabrique l’huile d’Argane connu pour ses bienfaits diététiques et cosmétiques. En 1999, l’UNESCO, a classé cet arbre comme patrimoine universel qu’il faut préserver et sauvegarder.

La musique de Gnaoua à Essaouira :


Les Gnaoua sont d’anciens habitants de la cité ; ils sont des maîtres musiciens et utilisent les instruments à percussion et à cordes (Tambour et Guenbri) ainsi que les crotales (krakech)...

les sports nautiques à essaouira : Surf, Kite-surf, Wind-surf...


Depuis quelques décennies les surfeurs attirés par les vagues et le souffle régulier des alizés en on fait une destination sportive très en vogue.

Randonnée à Essaouira


Les visiteurs de la ville d'Essaouira sont aussi conquis par la large côte atlantique qui domine la ville, sur ces plages sont proposées des balades à dos de dromadaire, balades à dos de cheval, ou encore une balades à dos d'âne. Vous admirez le couché de soleil à milles couleurs en se chevochant sur votre bête, à l'image d'un sage nomade.

balades à dos de cheval

Réservation
Contact RandoForYou
Randoforyou.
Pour toute réservation
Appelez nous à :
Tél 1 : +212 661 997 025
Tél 2 : +212 619 511 742
Contact
Essaouira Histoire